1De vraies solutions au lieu de compromis paresseux
Meilleur exemple : la "solution" avec l'AVS et le pacte fiscal.
Le Parlement promet de verser un franc de plus à l'AVS pour chaque franc gagné en impôts en moins. Nous savons tous comment le trou qui en résultera dans le Trésor fédéral sera comblé : par les impôts. Qui les paie ? Exactement. C'est ce que nous faisons.
Pour moi en tant qu'économiste d'entreprise, cette solution paresseuse est totalement incompréhensible et intolérable.
2Des règles équitables de sécurité sociale
Par exemple, le modèle désuet des pensions de veuve et de veuf me dérange. Le fait que la pension de veuve soit beaucoup plus élevée que la pension de veuve ne reflète plus l'image sociale actuelle. Comment un homme avec une si petite pension peut-il assurer la garde de ses enfants? Ni sa perte de salaire (s'il veut s'en occuper lui-même), ni le jardin d'enfants ou l'école de jour et certainement aucune nounou ne peut payer pour cela. Pour moi, la situation de la rente du couple marié dans l'AVS est à peu près la même que celle d'une rente injuste. L'AVS n'est déjà aujourd'hui qu'une modeste contribution et oui, on peut partager le coût de la vie d'un couple marié. Mais c'était tout. Les primes d'assurance maladie, la nourriture, les vêtements - si vous ne conduisez plus de voiture - le billet de train... tout cela doit être payé deux fois.
3Égalité. Aussi avec la loi fiscale
Personnellement et aussi en dehors de la politique, je m'engage en faveur de l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes et du mariage pour tous. Pour moi, cependant, l'égalité va beaucoup plus loin.

4Stratégie énergétique 2050 - plus qu'un vœu pieux
Je soutiens l'orientation de la stratégie énergétique 2050, qui vise à passer progressivement à des sources d'énergie entièrement renouvelables. La politique devrait éliminer les incitations malavisées et faire un usage modéré des subventions.
Il ne faut pas s'étonner, par exemple, que les propriétaires n'entreprennent pas de rénovations éconergétiques, sinon leur valeur locative imputée augmenterait. Une autre mesure incitative malavisée est, par exemple, l'exonération fiscale du kérosène pour les compagnies aériennes ou du diesel pour les agriculteurs.

C'est là que le parlement national doit agir et pas seulement discuter !
5Développement durable également dans les zones rurales
En Suisse, l'environnement est intact dans de nombreux endroits. Elle est soumise à une pression croissante en raison de la croissance économique et démographique, et les conflits d'intérêts augmentent également (mot-clé : initiative de résidence secondaire).
Nous devons travailler pour trouver des solutions et des compromis équitables dans ce domaine. Il est inacceptable que les régions rurales soient déclarées "Heidiland" et que le développement y soit rendu impossible en faveur de prairies vertes.
La politique doit devenir plus innovante et tournée vers l'avenir et, par exemple, promouvoir le travail décentralisé afin de réduire les flux de navetteurs. Ou créer des incitations pour que davantage d'infrastructures soient enfouies sous terre, de sorte que le paysage reste au-dessus de celle-ci.
6Soutenir le changement structurel au lieu de l'empêcher
Nous vivons dans un monde qui tourne de plus en plus vite. Des industries et des emplois qui ont pris des années à se réaliser deviennent superflus. La politique devrait rendre possible le changement structurel au lieu de le prévenir.
> Mais les changements structurels menacent toujours l'emploi. Les employés doivent avoir la possibilité de se recycler si des emplois sont perdus dans leur secteur. L'État devrait soutenir les gens dans ce domaine. Cela devrait toujours se faire dans le but d'une réintégration rapide sur le marché du travail. En particulier, les employés plus âgés devraient avoir la perspective d'un nouvel emploi s'ils perdent leur emploi. La politique peut et doit créer les conditions-cadres permettant une coopération efficace et efficiente entre l'économie et les travailleurs.

Je veux être élu au Conseil national le 20 octobre 2019. M'aiderez-vous ?

La population bernoise devrait apprendre à me connaître ! Je veux me présenter à eux sur des affiches, des dépliants, lors d'événements et de conversations dans la rue. Pour cela, j'ai besoin de temps et d'argent. Aimeriez-vous me soutenir ? Peu importe à quel point vous l'aimez!

Soutenez ma campagne avec un don!

Cliquez sur le symbole et faites simplement un don par carte de crédit.
Soit par virement bancaire sur le compte suivant:
. IBAN CH98 0900 0000 0000 1513 4389 3

Mettez une affiche dans votre jardin !

Cliquez sur le symbole et écrivez-moi combien de choses et où je peux vous les apporter !

Distribuez mes flyers dans votre environnement!

Cliquez sur le symbole et entrez votre adresse. Je me ferai un plaisir de vous faire parvenir le nombre désiré de dépliants!

Merci beaucoup! Et n'oubliez pas: Votre vote compte aussi le 20 octobre 2019!